Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ligue rabé: CR des matchs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Rubrique à brac -> Archives -> FIFA 09/10/11 -> La gazette -> Rabesandratana au micro
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gouff


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 6 883

MessagePosté le: 14/10/2009, 20:12    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Où vous n'êtes pas obligés de rédiger des CR de matchs aussi chiants à lire que ceux de L'équipe...
_________________


Dernière édition par Gouff le 14/10/2009, 20:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/10/2009, 20:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gouff


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 6 883

MessagePosté le: 14/10/2009, 20:33    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Alkmaar, son port, ses cafés, son fromage, ses p****, sa bière, sa grisaille, a le suprême honneur d'être la ville hôte du match d'ouverture de la couparabé. Rien que ça.

La ville est en fusion, pour accueillir les brésiliens de Porto Alegre et leur redouté manager Roberto Larcos...le cauchemard de Coach VanGouff.
Alkmaar se présente en noir, portant le deuil de ses propres ambitions dans ce match. Le coach a fait  un discours d'avant-match sans saveur, se contentant d'insister sur la supériorité technique et collective de l'adversaire.
Pourtant, les joueurs n'ayant pas pris la peine d'enlever leurs écouters durant la-dite causerie, ils attaquent le match motivés, pied au plancher. VanGouff reste con sur son banc: ses joueurs s'emparent du ballon, exercent un gros pressing, amènent de danger dans le camp adverse...mais alors...mais , mais l'exploit est-il donc possible? 
.
.
.
.
Bah non en fait. Au quart d'heure de jeu, sur la première offensive brazilou, sur un beau contre, Taison vient crucifier Sergio Romero. Les joueurs hollando-belges, abattus par ce cruel déroulement, regardent vers leur banc, attendant la parole réconfortante de leur coach. En guise de réponse ne viendra qu'un "Bah ouais, c'était sûr!".
Dès lors le match reprend une configuration plus attendue. Porto Alegre se montre dangereux par ces petites combinaisons et sur des ballons récupérés haut. Alkmaar oppose son impact dans les duels, parvient à limiter les dégâts derrière mais vient trop souvent s'empaler sur la défense adverse, n'étant un peu dangereux que sur quelques centres et ballons traînant dans la surface.
La deuxième mi-temps est sur le même shéma, jusqu'à ce mouvement imparable à une touche de balle qui permet à Alecsandro d'enterrer les derniers espoirs Alkmaariens.
Suite à une dernière poussée d'El Hamdaoui, encore contrée par la défense adverse, le public qui a noyé sa déception dans la bière bon marché se fait pressant autour du terrain. Les joueurs brésiliens , légèrement apeurés par ces hordes de rouquins au teint écarlate et au drôle de dialecte prend peur et quitte le terrain. On joue la 85ème minute, la victoire est donc logiquement accordée aux brésiliens.

Frédrich VanDerSpiegleBigueur pour DieSlichd'Alkmaar. 
_________________


Revenir en haut
RobertoLarcos


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 815

MessagePosté le: 14/10/2009, 20:42    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Je n'aurai pas dis mieux (en fait j'ai demandé la création de ce fil pour les autres vu que mes CR risquent d'être aussi chiant que ceux de l'équipe). C'est vrai que le premier quart d'heure, je ne suis pas sorti de mon camp, mes ballons d'attaque allaient systématiquement dans les pieds de tes défenseurs. C'est d'ailleurs sur une récupération d'un attaquant sur un de tes défenseurs que j'ai pu centrer et marquer. Désolé si je n'ai pas pris mon oreillette mais je peux être très vulgaire et crier fort si le match ne va pas dans mon sens.

Revenir en haut
Gouff


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 6 883

MessagePosté le: 14/10/2009, 20:48    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

C'est toujours la plaie contre toi, les ballons que tu récupères haut. Je m'étais juré de pas prendre de risque dans la relance et je l'ai pas trop fait mais je me suis encore fait avoir. Enfin, je vais pas balancer une praline à chaque fois non plus, j'aurais pris Stoke City sinon...
_________________


Revenir en haut
Gouff


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 6 883

MessagePosté le: 15/10/2009, 09:18    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Lille OSC-AZ Alkmaar.

Après la défaite inaugurale face aux brésiliens de Porto Alegre, l'AZ Alkmaar se déplace sans aucune certitude dans le magnifique (sic) stade de Villeneuve d'Ascq pour y affronter les Lillois et leur mystérieux entraînor tchèque.
Nous passerons sur les deux matchs interrompus par un arbitre un peu frileux ayant estimé que les vents s'engouffrant dans le stade était trop froid pour obtenir des conditions de jeu satisfaisantes pour se consacrer au match, le vrai (enfin on va essayer vu que toutes ces feintes arbitrales sèment un peu la confusion dans les souvenirs de votre serviteur).

Très rapidement, le décor du match est planté: les hollando-belges s'emparent du ballon et cherchent leur duo Marocco-Belge en pointe pour tenter de faire la différence rapidement. Le match se passe beaucoup dans le camp lillois qui a parfois des difficultés dans la première relance, ce qui se conclue par une frappe sur le poteau d'El Hamdaoui dès les premières minutes. Pourtant, on sent les Lillois à l'affut de la moindre opportunité. Dès qu'ils arrivent à franchir le premier rideau, ils savent amener le danger dans la surface AZedienne, soit grâce à la rapidité du tandem Frau-Gervinho, soit par de grossières erreurs techniques du camp d'en face. La charnière mexico-finlandaise Romero-Moisander se montrant particulièrement fébrile. Coach VanGouff sent poindre le vent du hold-up et les petits picotements au niveau du séant qui vont avec. Pourtant AZ continue de dominer globalement la rencontre.
La deuxième MT démarre. AZ décide d'ajuster son jeu offensif en tentant moins de centres pour jouer plus au sol et axial, oui ça peut sembler un peu con pour une équipe de golgoths mébon... Cela se concrétise rapidement. Le trio Elm-Dembélé-El Hamdaoui se fait pressant, Schaars impose son impact dans le couloir droit. Suite à une nouvelle tentative, l'arbitre voit une faute lilloise à l'extrême limite de la surface de réparation, quasiment dans l'axe du but. La position du mur incite coach Gouff a crié "Schaars dégage de là pauv' tâche! Tu vois bien que c'est pour un gaucher ! ! !".L’international oranje s’éloigne, penaud, prononçant des mots qu’il ne nous est pas permis de retranscrire ici à destination de son coach. Martens s'avance, frappe en force, à ras de terre sur la droite du gardien lillois. 1-0, soulagement dans les rangs...
Coach Plasil a décidé de lancer DeMelo dès l'entame de cette mi-temps, à la place du remuant Frau (ndlr Surprisedu pas). Le Brésilien est plus facilement contenu que le chien, les lillois se montrent moins dangereux, perdant des ballons hauts. Les hollandais sont rassurés par le but et la défense élève le ton (sans doute la "menace brandie" par le coach à la MT aura marché, cf les épisodes précédents). Ils cherchent à tuer le match mais se montrent d'une édifiante inefficacité devant le but. Les 10 dernières minutes sont très compliquées pour les nordistes, acculés près de leur but. Il faudra attendre l'entame du temps additionnel pour voir El Hamdaoui inscrire le deuxième but suite à un drôle de cafouillage et une belle frappe croisée.

Frédrich VanDerSpiegleBigueur pour DieSlichd'Alkmaa
_________________


Revenir en haut
Dirty Larry


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 2 503
Localisation: PS3 / ATT

MessagePosté le: 15/10/2009, 11:11    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Qu'on se le dise, Palmeiras n'est pas là pour faire dans la poésie. Enfin, les intentions semblent tout à fait honnêtes et pleine de bonne volonté, mais dans la réalité cela demeure légèrement laborieux. Et c'est peu de le dire. Disons que Palmeiras ferait passer les équipes de Halihodzic pour les Harlem Globe Trotters, voire, pour ceux qui s'intéressent nu peu au basket US, pour les Cleveland Cavaliers époque Fratello (1995).

Enfin bref, deux matchs face à des cadors de la Ligue 1 (Nice et Lille), deux victoires, c'est ce que l'on retiendra coté brésilien. Car coté jeu, que ce fut dur!

Tout avait pourtant bien commencé face au LOSC avec une mi-temps pleine d'envie, de jeu à une touche de balle et de but, enfin d'un but. Le coach, toujours plein de modestie et de mesure, se disait que ça allait rigoler et que Wagner Love serait le premier joueur de la ligue à inscrire un triplé, mais... les lillois ont présenté en 2nde mi-temps un tout autre visage (j'ai d'ailleurs demandé à l'agence mondiale contre le dopage de vérifier les poubelles du vestiaire lillois). Et ce fut un match complètement différent, bien à l'avantage, cette fois, du Losc. Malheureusement pour les nordistes, ça n'a pas souri, et Palmeiras tentait tant bien que mal de sortir de sa moitié de terrain afin d'espérer entrevoir la maigre probabilité d'apercevoir le but adverse, jusqu'au coup de sifflet final.
Victoire 1-0 dans la douleur.

Fort de cette confiance acquise, telle une Equipe de France qui se dit après chaque victoire 1-0 contre la Lituanie que c'est toujours bien de gagner dans la douleur, ça forge un groupe, etc., même si au final cela résulte en des barrages, mais ceci est une autre histoire, Palmeiras accueille Nice. Il fait beau, les danseuses sont de sortie, tout est réuni pour un grand match.
Mais contre toute attente, enfin de la part des supporters, c'est Nice qui prend les choses en main. Grosse domination, stérile cependant, des aiglons. Comme disent souvent nos commentateurs préférés, attention, c'est pas bon de trop dominer... Et Palmeiras confirme cet adage en ouvrant le score par le féru de piano, W. Love. Ca danse la samba de tous les cotés, le mojito coule à flots, peut-être trop même car 6 minutes plus tard Loic Remy s'inflitre dans la surface et ajuste le goal brésilien d'un plat du pied bien senti. Réaction pleine de panache, mais discréte afin de ne pas réveiller l'immeuble, sur le moment du coach brésilien "ouais, normal, vu comment ils dominaient". Après s'être repris, Palmeiras aborde le dernier quart d'heure en confiance, et cela paiera: Diego Souza inscrit un but d'une laideur extrême, à faire palir d'envie Trezeguet, un but, domme on dit (disait?) sur PES: de raccroc. Le ballon file doucement vers les buts, offrant une deuxième victoire aux brésiliens.
Victoire 2-1 dans la douleur.

Et puis bon, l'essentiel c'est les 6 points, hein.
_________________
Larry
Burt02


Revenir en haut
Paolo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 8 937

MessagePosté le: 15/10/2009, 18:56    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

PAOK-Palmeiras

- Par Nicos Aliagalopoulos-

Fabrice Papin l'avait dit. Fabrice Papin l'a fait. Après le premier match de la compétition pour le PAOK, plus personne ne doute que l'équipe dirigée par l'entraineur Français peut atteindre les ambitieux objectifs fixés par le staff.

Les débuts en Ligue Rabesandratana ont été excellents pour les hommes de Papin qui, a domicile ont pris le match par le meilleur des bouts. Tactiquement d'abord, le coup de maitre de Papin fut d'isoler son attaquant Muslimovic de ses milieux de terrains avec un ambitieux 4411 face au 442 de Palmeiras coaché par M. Larry. Techniquement l'équipe fut également à la hauteur. Dès la 15e minute, la charnière centrale laissait très astucieusement partir l'attaquant adverse Obina seul au but. Grossièrement tombé dans le piège, le fougueux palmipède place une frappe au ras du sol, cadrée. Le gardien Grec est alors à deux doigts de stopper cette tentative (une des premières de la rencontre), mais il justifie alors tout les espoirs placés en lui par Papin en laissant intelligemment filer le ballon sous son ventre. La balle roule tout doucement, les supporters retiennent leur souffle. Et c'est le but ! 0-1 pour Palmeiras. Papin exulte, la foule avec lui. Pour autant tout n'est pas rose pour la formation de Salonique et le stade est silencieux lorsque Ivic, quelques minutes, plus tard fait mine de vouloir expédier un ballon trainant dans la surface, au fond des filets. C'était sans compter sur son talent naturel et son sens du non geste : un cafouillage plus tard, le ballon était dans la niche du gardien brésilien. Loin de la maitrise affichée par les Papin's Boy, les Larry's guys sombrent peu à peu. Un palmipède bien peu inspiré déborde peu avant la fin de la première mi-temps sur l'aile droite. Et sert Edmilshon tragiquement placé au point de penalty. Le reste est à l'avenant : l'ancien lyonnais reprend maladroitement le ballon de l'intérieur du pied, pour le 0-2. Il ne sera plus rien marqué pendant cette période.

Au retour des vestiaires, les hommes de Papin se montrent cependant moins sereins. A l'image de Muslimovic. Sur un coup de sang, le serbe décide d'aller à l'encontre de toutes les consignes tactiques. Après un ballon en profondeur, il emmène le cuir jusqu'aux abords de la surface brésilienne et d'une incompréhensible pichenette, tente de lober le gardien adverse. Lequel gardien, de plus en plus médiocre, dévie la sphère du bout des doigts. Suffisant pour éviter le drame pour le PAOK : le ballon rebondit à deux mètres de la ligne puis vient heurter la barre. Muslimovic qui a suivi, semble alors frappé d'un éclair de lucidité et évite soigneusement de dévier la course du ballon, empêchant la réduction du score. Pendant ce temps, les hommes de Larry se montrent un peu plus talentueux, cafouillant habillement quelques ballons permettant des escarmouches bien regrettables de Salonique. Mais ils alternent le moins bien se montrant en quelques occasions dangereux offensivement. Jusqu'à une erreur individuelle grecque : Vierinha qui à la fin de la partie inscrit le seul but Grec de la rencontre sur un ballon placé suite à une passe dans les espaces. 1-2. En fin de match, PAOK n'y est plus. Défensivement, plus rien ne passe. Heureusement que l'avant garde se montre digne du statut de favori collée sur leurs épaules. Le score ne change plus. Bons débuts à domicile avec ce 1-2 qui laisse augurer de bien belles choses du côté de Salonique. On n'en dira pas autant pour les brésiliens qui ont souffert pour leur troisième match.
_________________
Nous sommes tous des poulets.

ID Psn : Paolo-1978

Sur les CDF : Papin jour Pape toujours


Revenir en haut
Plasil Politik


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 2 679
Localisation: Dernier ?

MessagePosté le: 15/10/2009, 19:14    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs Répondre en citant

Très instructif en plus d'être drôle, bravo.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:51    Sujet du message: Ligue rabé: CR des matchs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Rubrique à brac -> Archives -> FIFA 09/10/11 -> La gazette -> Rabesandratana au micro Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com